Côte d’Ivoire : Les Mutations Au Service de L’usager du Service Public (2eme Partie)

L’impact du secteur du numérique sur le développement économique et social du pays se confirme.

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 10 janvier 2022/APO Group/ — Les Technologies de l’information et de la communication révolutionnent l’accès aux services publics et facilitent le quotidien des populations.
Éducation, santé, commerce… la transformation digitale touche tous les secteurs d’activité. En Côte d’Ivoire, on peut faire son inscription en ligne pour un concours de la Fonction publique, suivre des cours en ligne ou payer une facture par mobile money. Des opérations devenues banales.

Avec la digitalisation, l’accès aux services publics et le travail bien fait ne riment plus forcément avec déplacements et bureaux. L’impact du secteur du numérique sur le développement économique et social du pays se confirme. Et l’Etat, depuis quelques années, réalise des investissements importants qui permettent d’accélérer la maturité numérique.

Ainsi, le nombre d’abonnements aux réseaux mobiles a plus que doublé en moins de 10 ans, passant de 17 millions d’abonnés en 2011 à 37 millions en 2020.

Les prix moyens de la voix, du SMS et de la data ont baissé d’au moins 80% entre 2011 et 2020.

Le taux d’inclusion financière a atteint 70% en 2018, grâce à une forte contribution des services financiers mobiles.

Les transactions financières via le mobile money ont atteint 6 300 milliards de francs CFA en 2018.

La Côte d’Ivoire a démarré en 2014 la digitalisation les paiements de frais de scolarité dans le secondaire. Et déjà pour cette première année, 99% des 1,5 million d’élèves du pays ont payé leurs frais de scolarité de manière numérique.

La direction générale du trésor et de la comptabilité publique a mis en place les plateformes électroniques TrésorPay, TrésorMoney et Net-Collect Services qui visent à digitaliser le recouvrement des ressources.

Autant d’avancées qui permettent à différents secteurs d’activité de s’approprier les instruments de gouvernance qu’offrent les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

L’enseignement supérieur s’est inscrit dans cette dynamique, depuis 2015, par la création de l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI). L’Université virtuelle dispense une formation de qualité par téléenseignement, pour répondre efficacement à la demande croissante de l’enseignement supérieur, à travers les TIC.

L’UVCI a accueilli plus de 10 000 étudiants en 2020. Ses 47 enseignants dispensent plus de 250 cours en ligne par an, via plus de 25 plateformes numériques. Elle dispose d’une bibliothèque virtuelle d’environ 16 000 notices.

Lire la suite sur Africa Newsroom