L’équipe de l’antivirus a identifié plusieurs types de smartphones Android embarquant des malwares préinstallés.

(CCM) — Vous aurez beau éviter les applications et les sites Internet douteux pour ne pas avoir de malwares sur votre téléphone, vous n’y échapperez malheureusement pas si ces malwares ont été pré-installés sur votre appareil. Et selon un rapport publié par le Avast Threat Labs (lien en anglais), c’est exactement ce qui arrive à des milliers d’utilisateurs possédant des smartphones non-certifiés par Google.

Avast a plus précisément découvert des adwares installés directement dans le firmware de plusieurs dizaines de smartphones différents fabriqués par des constructeurs comme Archos, ZTE ou myPhone. Ces adwares, dont il existe plusieurs variantes, engendrent de nombreux problèmes, le plus visible étant l’affichage intempestif de publicités.

Les applications infectées, appelées “droppers”, sont cachées parmi les applications systèmes nécéssaire au fonctionnement de l’appareil. Une fois le téléphone actif, elles téléchargeront un petit fichier appelé “manifeste”, qui lui indiquera les adresses où télécharger d’autres petits logiciels permettant d’afficher les cadres d’annonces publicitaires de Google, Facebook ou encore Baidu…Et ce petit dropper est un vicieux, puisqu’il est capable de masquer l’affichage publicitaire s’il repère un antivirus installé.

Lire la suite sur www.commentcamarche.com